X-Files Retour sur une série culte

X-Files Retour sur une série culte

X-Files vous le savez est l’une des série culte des années 90, mêlant habilement théorie du complot, horreur et science fiction. Ayant vu la naissance de l’un des duo d’agents spéciaux les plus cultes en la personne de Fox Mulder et Dana Scully, la série a incontestablement marqué les esprits et il y a bien un avant et un après X-Files. Si j’ai décidé de vous en parler aujourd’hui c’est que suite à l’annonce d’une nouvelle saison qui sera diffusée en 2016 (mais elle ne sera malheureusement constituée que de six épisodes) j’ai décidé de regarder à nouveaux tous les épisodes pour me remettre dans le bain. Mais plus de treize ans après l’arrêt de la série, que reste-t-il de cette série et des souvenirs qu’elle nous a laissé?

Avant toute chose et pour que vous compreniez mieux mon point de vue il me semble important de revenir avec vous sur l’empreinte que cette série m’a laissé. Je me rappelle de sa première diffusion en France, sur M6. Je n’étais pas bien grand et ne devait pas avoir plus de 7 ou 8 ans. Calfeutré dans le lit de mes parents, c’est avec eux que je découvre ce générique marquant et une angoisse qu’à l’époque je rapprochais de la crainte que je ressentais en regardant l’émission Mystères sur TF1. Oui bon, j’étais jeune et il n’en fallait pas beaucoup pour m’effrayer il est vrai, d’autant plus que je partageais une imagination galopante et débordante avec mes amis de l’époque et que nous avions très vite fait de se monter la tête afin d’être encore plus apeurés. Là on peut aussi se dire que mes parents étaient un peu inconscients de me laisser regarder cette série, certes en leur compagnie mais tout de même… Je m’en suis à peu près sorti finalement! La vérité c’est que sur un épisode je devais passer la moitié du temps les yeux fermés, et que sur l’ensemble des épisodes que compte la série (202 épisodes répartis sur neuf saisons), je n’ai pas du en voir le tiers. Mais j’ai des souvenirs suffisamment précis de l’Homme à la cigarette, de l’huile noire, des histoires d’implants extraterrestres et la mythologie de la série m’a toujours fasciné tout comme la relation entre Mulder et Scully, le croyant et la sceptique. Cette série, dont on m’avait d’ailleurs offert l’adaptation vidéo-ludique m’a surtout donné le goût de la science fiction et de tous les films tournant autour des théories du complot. C’est l’une des raisons pour lesquelles je m’étais jeté sur Fringe d’ailleurs, qui bien que satisfaisante et avec un ton plus humoristique (et assumé!) ne parvenait qu’a me raviver les souvenirs que m’avait laissé X-Files.

x files

C’est donc avec un paradoxe immense que je me suis replongé dans cette série : paradoxe car bien que j’ai un affect immense pour elle, je ne la connais finalement que de façon superficielle avec des trous important dans la mythologie de la série.

La vérité est dans les brushings de Scully

La vérité est ailleurs répétait sans cesse le show de Chris Carter… la vérité c’est surtout que l’on se prend une baffe en lançant le tout premier épisode. Diffusé il y a 22 ans, ça se voit. Looks improbables avec les classiques vestes et costumes trop grand, tout début des téléphones portables, ordinateurs antédiluviens et surtout un format d’image en 4:3 et pas en HD! Ca n’a l’air de rien mais ça change quand même pas mal de chose au début, surtout durant les premiers épisodes, le temps de se réhabituer. Car oui l’une des principale question n’est pas de savoir si la série a vieilli mais surtout si elle a bien supporté le poids des années. En effet en ce temps on était loin de la narration et de la réalisation actuelle des grosse séries américaines qui ont connue une sacrée révolution avec 24H Chrono et se remettre à une vielle série peut se révéler très difficile.

x files

deux brushing différents par épisode, la 1ere saison n’est pas tendre avec cette chère Scully!

En ce qui concerne X-Files la série est forcément datée comme je l’ai dit plus haut puisque son histoire se déroule dans les années 90, même période que son tournage. Ainsi pas d’internet, d’appareils photo numérique (du moins dans les premières saisons) etc… et des looks un peu datés bien que le fait que l’on suive deux agents du FBI atténue sensiblement la chose, ces derniers étant constamment en tailleurs/costume. Seuls certains brushings de l’agent Scully se révèle parfois dérangeant! Hormis cela j’ai trouvé que la série avait assez bien vieillie, suffisamment bien pour se laisser charmer à nouveau et enchainer les épisodes à un rythme effréné. Je dois tout de même reprocher un point assez typique des séries de l’époque : le nombre impressionnant d’épisodes stand-alone. Vous savez, ce sont ces épisodes que l’on peut quasiment regarder dans l’ordre que l’on souhaite car ils sont presque quasiment intégralement déconnectés de l’arc narratif principal de la série. C’est quelque chose que l’on retrouve dans énormément de séries des années 90. Du coup le rythme en prend parfois un coup car on attend avec impatience un nouvel épisode faisant avancer la mythologie de la série, et ils ne sont pas si nombreux que ça, je dirais entre 5 et 6 par saisons. Malgré tout chaque épisode contient des petits éléments intéressants pour approfondir la relation entre Mulder et Scully et donner du corps à l’ensemble de l’univers créé par Chris Carter.

x files

Hormis cela la série tient vraiment la route actuellement et cela m’a très agréablement surpris. Cela tient à plusieurs choses. Tout d’abord la réalisation était vraiment très léchée pour l’époque et certains plans et surtout certains découpages sont vraiment très bon. Même si ils n’on pas le dynamisme actuel, cela contribue aussi à poser le rythme un peu lent de la série mais jamais chiant. Mais la réalisation ne serait rien sans les acteurs qui sont ici vraiment excellents. David Duchovny et Gillian Anderson assurent leurs rôles d’agents du FBI à la perfection et si ils manquent un peu de conviction durant les tout premiers épisodes de la série, ils sont très vite rentrés dans leurs personnages pour leur donner une profondeur et une intensité qui tient presque la série à bout de bras. Entre jeux de regards, intonations subtiles, jusque dans les soupirs, on perçoit la complexité et l’évolutions de ces personnalités avec toute la dualité qu’elles entrainent entre Mulder «le martien» et Scully le médecin cartésien.

Cependant, et c’est d’autant plus curieux que je n’en avais pas gardé souvenir outre mesure, une chose en particulier fait à mon sens tout le sel de la série et contribue très fortement à son ambiance unique, oppressante et angoissante : sa musique et son ambiance sonore! Le générique composé par Mark Snow est en effet très vite devenu culte (et me faisait terriblement peur quand j’étais enfant), mais c’est surtout l’habillage sonore de la série qui est excellent. En effet il y a presque constamment une légère mélodie ou quelques notes, voir des nappes d’ambiances pour accompagner le déroulement de l’intrigue de chaque épisode. Toujours justes et à propos, elles contribuent grandement à créer un climat quelque peu malsain et étrange autour des enquêtes de Mulder et Scully.

La vérité est ailleurs

Je me rapelle parfaitement de cette phrase, qui ne la connait pas d’ailleurs? c’est le slogan de X-Files et à très juste titre d’ailleurs. En effet l’une des particularité de la série est de ne jamais apporter de réponses claires et précises à Mulder et Scully et par conséquent au spectateur. Evidemment on n’aura parfois que peu de doute sur ce qui se passe dans un épisode et nous aurons bien sur nos propres conclusions mais aucune explication scientifique n’est jamais vraiment avancée de façon crédible, tout restant toujours en suspend et parfois sujet à interpretation. C’est d’ailleurs la quête de la vérité qui anime notre duo d’agents du FBI tout au long de la série.

x files

L’un des deux films x files, mais pas le meilleur!

Si Mulder et Scully sont à la recherche de réponses, nous aussi et c’est bien pour cela que les films ont cristallisés des attentes assez folles de la part des fans. Je ne les ai pas regardé à nouveau mais je me rappelle que j’avais assez bien aimé le premier qui n’était pas exceptionnel non plus. Le second par contre a été assez mal reçu par la critique et les fans d’autant plus qu’il était très attendu car sorti en 2008 soit près de cinq ans après la fin de la série. Il se concentre sur la relation entre Mulder et Scully, et le fantastique est quasiment absent du film, l’enquête à laquelle ils sont confrontés étant très peu intéressante.

X-Files est une série culte, et si elle a forcément vieilli, elle supporte très bien le poids des années et n’a que peu subi les outrages du temps! Chose assez rare, la confrontation avec mes souvenirs s’est très bien passé et je n’avais pas embelli les choses, si ce n’est le côté effrayant de la série (qui je dois l’avouer me terrorisait presque en m’empêchant de dormir!). Si revoir l’intégralité des épisodes ne sera à mon avis pas obligatoire pour comprendre la nouvelle saison qui sera diffusée en 2016, je ne peux que vous conseiller de vous replonger au moins dans la vingtaine d’épisodes constituant le noyau de la mythologie X-Files. Si je ne pense pas que nous aurons toutes les réponses l’année prochaine, j’espère bien que les scénarios des épisodes seront à la hauteur, tout comme l’ambiance et la réalisation. Je croise très fort les doigts!!!!!!

4 commentaires

  1. Ha ha, nos parents ont eu le générique des « Dossier de l’Ecran », nous avons eu celui de « X-Files » ! :D

    Cela étant je n’ai jamais trop regardé cette série, qui figure néanmoins parmi celles que je me dois de rattraper. De mon côté, j’étais surtout dans la « Team Stargate » en fait. :3

    • Stargate fait partie des séries dans lesquelles je n’ai jamais réussi à rentrer. J’ai bien vu quelques épisodes mais sans plus. C’est curieux car j’ai pourtant adoré le film que j’avais vu au ciné quand j’étais enfant, mais pour moi la mythologie de l’univers pouvait s’en tenir juste à ça..

  2. Jamais regarder cette serie bien sur je connais faut pas deconner mais jai bien envie d’acheter la saison1 un jour pour voir par contre tu a fait le rapprochement avec fringe et je regarde cette serie et j’adore un bon gros kiff, j’adore les truc bizarre sa et surtout fantômes, j’y crois à fond d’ailleurs tu me met devant TAPS je regarde sa tout la nuit hypnotiser lol

    • La saison 1 est vraiment juste une entrée en matière dans X-Files mais elle à ce quelque chose et pas mal d’épisodes cultes qui font que j’y suis très attaché. J’ai adoré Fringe aussi hormis la dernière saison. Pour moi le meilleur de Fringe est dans les 3 premières saisons et cela aurait pu s’arreter là d’ailleurs. Par contre jen e connais pas TAPS… je vais me renseigner ;)

Laisser un commentaire