[Test] Kingdom Hearts 1.5 HD Remix

[Test] Kingdom Hearts 1.5 HD Remix

Kingdom Hearts, voilà une série à côté de laquelle j’étais complètement passé dans ma carrière de joueur. Certes j’entendais partout des louanges concernant cette alliance entre les univers Disney et ceux de Final Fantasy et pourtant je n’étais pas vraiment attiré par cette expérience. Les choses ont un peu évolué lorsque j’ai vu le trailer de Kingdom Hearts 3 et c’est la sortie de la compil HD 2.5 qui m’a décidé à franchir le cap car j’avais dès lors la possibilité de m’adonner à tous les opus de la saga (excepté celui sur 3DS) sur une seule et même console et dans les meilleures conditions possible.

J’ai donc attaqué Kingdom Hearts 1 par le biais de la compil 1.5 HD Remix. Je pense que la plupart d’entre vous connaissent les tenants et les aboutissants du scénario, mais pour les deux ou trois qui seraient passés à côté voici de quoi il retourne : nous incarnons Sora, qui vit sur une île en compagnie de ses amis. Ayant tous envie d’explorer de nouveaux mondes, leur souhait est exaucé lorsque les ténèbres engloutissent ce monde. Sora se retrouve alors dans la ville de traverse dans laquelle atterrissent tout ceux dont les mondes ont été détruits. Séparé de ses amis, et accompagné par Donal et Dingo qui souhaitent retrouver le roi Mickey, ils vont affronter les Sans Coeurs, créatures des ténèbres, tout en explorant une grande variété d’univers tous issus des dessins animés Disney. Voilà pour le pitch qui peut sembler assez niais de prime abord, et qui soyons honnête, le reste 90% du jeu. C’est uniquement durant les cinq dernières heures que le scénario décolle un peu, prenant une tournure plus dramatique et complexe. C’est aussi exactement au même moment que les univers et les personnages de Disney passent au second plan, ce qui n’est pas un hasard!

Graphiquement tout d’abord le tout est très propre pour un jeu de 2002, et Square nous propose ici un titre tournant à 60FPS ce qui est très appréciable. Le côté cartoon des personnages et univers permet de proposer douze ans plus tard un jeu toujours agréable visuellement, les personnages Disney étant tous très bien modélisés. Les différents mondes sont relativement mignons mais accusent quand à eux le poids des années. Pour moi qui découvre la série actuellement et n’a donc aucune nostalgie concernant le titre, j’ai eu l’impression d’évoluer dans des boîtes à chaussures tant ils sont étriqués, certains comme Le Pays des Merveilles ne proposant que 3 salles différentes! J’ai bien conscience que le jeu date de 2002 mais tout de même, je me rappelle d’un Soul Reaver 2 sorti au tout début de la PS2 qui proposait quant à lui des environnements bien plus vastes et ouverts. Mais peut-être est-ce Disney qui a limité la chose aussi, je ne suis pas au fait des accords passé entre la firme du grand écran et Squaresoft.

Le gameplay quand à lui est relativement agréable. Action-RPG, les affrontements sont assez nerveux, parfois stratégiques contre certains adversaires imposants et l’on prend énormément de plaisir à sauter, faire des roulades, enchainer les combos, les magies et les attaques spéciales. Tout répond très bien hormis la caméra qui est finalement responsable d’un très grand nombre de fois où l’on se fait toucher. Cette dernière a en effet une fâcheuse tendance à rester continuellement dans notre dos, nous empêchant ainsi de voir les ennemis restés derrière nous. Il y a bien l’option du lock automatique qui fonctionne assez bien mais la caméra s’emballe alors souvent! Il parait cependant que tout ceci s’améliore dans les opus suivant.

Kingdom Hearts

Enfin pour terminer l’aspect purement technique, un petit mot sur la bande son. Elle est de qualité, même si la redondance des morceaux m’a assez vite agacé puisqu’il n’y a en effet qu’un seul morceau par monde! D’ailleurs il est dommage que les formidables musiques de Disney n’aient pas été reprises dans le jeu. En effet excepté La Petite Sirène, l’Etrange Noël de MrJack et Winnie l’Ourson qui nous proposent un thème issu de leur bande originale respective, les autres mondes ont une musique inédite et parfois peu inspirée. Encore certainement une limitation du deal entre Square et Disney.

Kingdom Hearts

L’étrange Noël de Mr Jack reste sans conteste mon monde favori!

Qui dit Disney dit enfant et si le titre a souvent été assimilé à un jeu destiné au jeune public et assez accessible sachez qu’il n’en est rien, et on touche là à un des défaut majeur du titre en ce qui me concerne. Kingdom Hearts souffre en effet d’un énorme problème d’équilibrage dans sa difficulté! Le début du jeu est enfantin, puis le boss du Pays des merveilles – qui je le rappelle constitue le 1er monde à visiter – est d’une difficulté aberrante pour peu qu’on ai pas fait un peu de levelling (on ne dispose pas du sort soin à ce moment là du jeu, ce qui parait pourtant quasi indispensable). Le titre redevient alors très accessible jusqu’à la 15eme heure de jeu où l’on se retrouve dans le monde de La Petite Sirène qui est, disons le tout de suite, un véritable enfer! Cumulant les tares liées à la caméra et les légers errements du système de combat, Atlantica nous propose une nouvelle maniabilité permettant de nager. Alléchant sur le papier, cela devient un calvaire dès lors qu’il s’agit d’affronter des ennemis puisque on se déplace à la vitesse d’un escargot estropié, que l’on arrive souvent au dessus ou en dessous d’un ennemi ne pouvant ainsi pas le toucher etc…. Le must étant réservé au boss, Ursula, qui est d’une difficulté incroyable. Pour le vaincre il faut parier sur la chance ou bien adopter une technique de lâche et accepter que le combat dure 20 minutes, avec une caméra qui s’affole constamment. Je pense qu’aucun enfant ayant joué à Kingdom Hearts n’a pas ragé devant ce passage. Le reste du titre est quant à lui d’une facilité déconcertante jusqu’au traditionnel enchainement de boss de fin, emblématique de la série Final Fantasy!

kingdom hearts

le pire combat du jeu! Incroyablement difficile & aléatoire!

Comme je le disais un peu plus haut, si les univers de Disney et les personnages sont attachant, nous faisant sourire souvent, le scénario peine à décoller et j’ai trouvé l’histoire particulièrement plate et niaise durant les 3/4 du jeu. Peut-être ai-je perdu mon âme d’enfant, ou bien peut-être est-ce aussi le fait de n’avoir aucun affect et nostalgie pour ce jeu que j’ai découvert il y a un mois? Toujours est-il que progresser fut parfois assez laborieux, et j’ai finalement été bien avisé de continuer car le dernier monde et le twist nous révélant le grand méchant de l’histoire ont réellement relevé le tout. On se retrouve alors dans une ambiance bien plus proche de celle de la célèbre saga de Square avec un scénario parfois un peu compliqué et obscur pour pas grand chose au final mais qui a au moins le mérite de rajouter une belle intensité dramatique à la chose. C’est d’ailleurs bien la fin du jeu qui me laisse sur une note positive quand à ce jeu.

Kingdom Hearts, voilà une série à côté de laquelle j’étais complètement passé dans ma carrière de joueur. Certes j’entendais partout des louanges concernant cette alliance entre les univers Disney et ceux de Final Fantasy et pourtant je n’étais pas vraiment attiré par cette expérience. Les choses ont un peu évolué lorsque j’ai vu le trailer de Kingdom Hearts 3 et c’est la sortie de la compil HD 2.5 qui m’a décidé à franchir le cap car j’avais dès lors la possibilité de m’adonner à tous les opus de la saga (excepté celui sur 3DS) sur une seule et même console…

Vue d'ensemble des tests

Graphisme
Gameplay
Bande Son
Durée de vie
scénario

Peut mieux faire

Résumé : Oui, j’ai finalement trouvé Kingdom Hearts assez moyen. Portant les affres du temps malgré une remasterisation HD de qualité, le titre a peiné à me séduire malgré une première impression très convaincante. Mais je me suis un peu ennuyé durant les trente et quelques heures qu’auront duré mon périple. Je vais certainement me faire assassiner par les fans de cette licence d’ailleurs. Mais je pense qu’il est relativement difficile d’apprécier ce jeu (je n’ai pas encore fait Kingdom Hearts 2, sur lequel je me prononcerai plus tard) si on n’y a pas déjà joué à sa sortie, ayant ainsi développé un affect particulier pour ce titre. La nostalgie a ceci qu’elle nous fait les voir les choses plus belles qu’elle ne l’étaient, embellissant nos souvenirs. Malheureusement pour moi cet aspect sentimental n’a pas du tout joué et le jeu m’est apparu quelque peu fade. Heureusement la fin du jeu, et les deux cinématiques m’ont finalement donné envie d’en savoir plus et d’attaquer Kingdom Hearts 2 qui je l’espère sera un peu plus riche et sombre scénaristiquement

User Rating: Be the first one !
54

11 commentaires

  1. Ce premier opus fait vraiment office d’intro à la saga. Tu as bien fait de pousser tu vas pas le regretter ;) Cette longueur dalleur tu la retrouvera dans le 2 mais à plus petite échelle. Et encore que si tu fait dans l’ordre de l’histoire la longueur du début du 2 disparaîtra pour toi.

    • j’ai déjà fait l’erreur d’enchainer sur le remake de Chain of Memories directement, qui apres 10h de jeu est très très moyen, voir vraiment mauvais par moment! J’espère que le 2 sera vraiment meilleur et que l’histoire décolle parce que la série ne m’enchante guère pour le moment…..

  2. Bon maintenant tu test Chain of Memories hein ! :3

  3. Je te comprend je l’avais acheter sur PS2 à l’époque et je l’ai jamais fini parce que sa ma vite saouler lol après je suis pas plus fan que sa de l’univers Disney (qui pour moi est mort depuis qu’il sont passé à la 3D sauf exception pour 2 film) bref je pense que ton test résume bien le jeux et je pense sincèrement que cette licence à était un peu surestimé parce que c’est final fantasy et Disney donc c’est forcément bien pour plein de gens, après chacun ces goûts je comprend qu’il y a des fans pour cette saga mais en tout cas c’est pas pour moi !!!

    • surestimé c’est possible, faut dire que le premier remonte à 12 ou 13 ans maintenant, donc tout ceux qui y joué et l’adore actuellement étaient soit enfant soit ado, ce qui explique pas mal de chose je pense, parceque découvrir ça à 27 ans c’est pas évident. C’est pas mauvais, mais je suis plus le public ciblé. On verra bien les autres opus, je leur laisse le bénéfice du doute pour le moment!

  4. Le premier a l’air vraiment brouillon et comme tu le confirme le scénario est plat et niais alors qu’il est plus sombre et profond dans DDD.(seul opus sombre que j’ai fait avec le niais 352/2 days)
    Mais le gros problème pour moi des compils HD en général et pour celui ci c’est de ne proposer qu’un lifting graphique alors que le gameplay a bien évolué depuis. On se retrouve alors avec un gameplay brouillon comparé à DDD, une caméra pas tout optimisée… Aucune modification du jeu en lui même donc…Quand je repense à ces phases de shoot em up de la honte que j’ai vu sur ton stream…Quand tu vois que nintendo a osé toucher à majora’s mask en modifiant autre chose que le graphisme…Le tout c’est de ne pas se foiré c’est sur, mais franchement enlever les phases de shoot n’aurait pas du tout été un scandale, bien au contraire je pense. Les développeurs devraient peut etre écouter les joueurs et les tests quand ils font un lifting, on aurait des jeux bien calibrés au niveau de la difficulté, un rythme mieux soutenu…
    Je trouve ca complètement fainéant de donner le lifting à 3 stagiaires histoire de grapiller quelques sous sans trop se fouler…
    Alors oui grâce à ce portage les joueurs qui ont loupés ce jeu peuvent enfin le faire, mais je trouve ca facile comme procédé.

    • En terme de niaiserie, chain of mémories sur lequel j’ai enchainé bat tout les records pour le moment, après 10 heures de jeu. Pour le reste je suis entièrement d’accord avec toi, les remakes devraient être quelque chose de plus travaillé, ils sont souvent fait par dessus la jambe (exception faite de Peace Walker HD :D )

  5. Le premier épisode est effectivement bof mais à faire tout de même. Dis toi que le second est beaucoup plus passionnant à tous les niveaux (gameplay plus nerveux et histoire qui décolle enfin), mais il faut absolument faire CoM avant sous peine de ne rien piger (c’était mon cas et il a fallu que je lise des tas de résumés sur le web pour m’y retrouver).

    • J’espère que le second relève le tout, parceque là Chain Of Memories j’ai vraiment pas envi de le continuer. En plus la difficulté est encore mal dosée, le combat contre Larxene est une horreur! J’espère avoir la motivation de le terminer

  6. Merde alors, moi qui m’ai imposé de réaliser cette licence en 2015, ton avis ne me motive pas trop ^^

    Je vais d’abord m’occuper des Dragon Age hein …

Laisser un commentaire