Life is Strange – un jeu sans fin?

Life is Strange – un jeu sans fin?

J’étais particulièrement impatient de jouer à Life is Strange. J’ai du faire preuve de patience pour attendre la version boite pour deux raisons : l’avoir en physique sur mon étagère pour ma collection et surtout je déteste attendre des semaines entre les épisodes de ces jeux narratifs, je préfère vivre l’aventure d’une traite pour profiter pleinement de l’histoire et être parfaitement impliqué émotionnellement. J’ai réussi à tenir bon, à ne jamais être spoilé et c’est plein d’attentes que je me suis lancé dans cette aventure.

Life is Strange est le second jeu du studio français Dontnod qui nous avait proposé le trop ambitieux Remember Me. L’ambiance et la direction artistique apparaissaient déjà comme des éléments ayant beaucoup d’importance pour le studio mais le jeu était maladroit dans ses mécaniques de gameplay. Ayant appris de leurs erreurs, ils nous livrent un jeu qui se concentre essentiellement sur une histoire et ses personnages.

Je vous conseille de lancer cette playlist pour continuer la lecture de l’article.

On y incarne Max Caulfield qui après 5 ans passés à Seattle revient dans sa ville natale, Arcadia Bay, pour y poursuivre ses études en photographie. Elle est alors assaillie par des visions apocalyptiques, découvre qu’une étudiante charismatique a mystérieusement disparue du campus six mois auparavant et elle se découvre au cours de circonstances tragiques un étrange pouvoir : elle peut en effet remonter dans le temps! Cela lui permet de sauver la vie de sa meilleure amie d’enfance, la très punk Chloé Price. Tout ceci n’est que le point de départ d’une très étrange semaine dans la vie d’une adolescente ordinaire.

Life is strange

les photographies sont au coeur de l’histoire

Je vous le disais, le jeu se concentre surtout sur l’histoire et ses protagonistes. Comme dans la plupart des jeux narratifs et dans la lignée des point’n click le gameplay est quasi inexistant et se résume à de l’exploration et des choix de dialogues. Mais la particularité ici vient du pouvoir de Max. En effet elle peut remonter le temps et donc changer ses choix et ses actions. Je vous rassure tout de suite, son pouvoir est assez limité et ne vous permet de remonter que de quelques secondes voir une ou deux minutes selon les cas mais nous donne l’occasion de vivre parfois des moments dignes du film « Un jour sans fin » (d’où le titre de l’article ;) ). On peut donc voir les conséquences immédiates de ses choix mais jamais prévoir ce qu’il va vraiment en découler au final! C’est finalement une chose assez terrible car j’ai trouvé assez difficile de choisir en connaissant les conséquences immédiates et on voit bien alors le talent de l’écriture des scénaristes de Dontnod car il n’y jamais vraiment de bon ou de mauvais choix!

Le jeu et son scénario sont entièrement construit autour de l’étrange pouvoir de Max et des conséquences que cela a sur son entourage. Pour ne rien vous cacher j’ai un énorme faible (non, en fait c’est vraiment l’une de mes thématiques favorites) pour les voyages dans le temps et tout ce qui s’en rapproche. Life is Strange multiplie d’ailleurs les clins d’oeil à de nombreux films notamment l’Effet papillon mais aussi et surtout Donnie Darko qui est l’un de mes films favoris. J’ai donc été ravi de la construction du jeu qui pose des questions quand à la destinée, les réalités alternatives, la fameuse théorie du chaos, etc….

life is strange

le battement d’aile du papillon qui provoque un ouragan parfaitement illustré ici

Ce qui est fort c’est que ces thématiques n’éclipsent jamais l’histoire principale et les préoccupations de Max et Chloé qui constituent un duo particulièrement attachant. Entre amitié adolescente et découverte de l’âge adulte (faire des choix difficiles et en assumer les conséquences), entre disputes et naissance d’un amour indestructible, je peux vous assurer que l’écriture de ces deux héroïnes ne laisse pas indifférent. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant touché par des personnages de jeux vidéo et je dois avouer que la performance vocale des actrices qui les incarnent est juste incroyable. Toujours justes, elles parviennent à insuffler de la vie à ces personnages qui ont pourtant un look mi-cellshaddé mi-pâte à modeler.

En effet, la technique graphique du titre n’est vraiment pas incroyable : animations assez pauvres, synchronisation labiale souvent aux fraises (voir inexistante dans deux ou trois dialogues) et zones à explorer assez restreintes finalement. Mais le tout est plus que compensé par une direction artistique et une ambiance tout simplement exceptionnelle!!! Oui, parfaitement, EXCEPTIONNELLE!!!! J’ai immédiatement accroché avec les couleurs, le cadrage, la bande son qui m’ont rappelé tous ces films indépendants américains que j’affectionne tant. J’y ai aussi retrouvé une partie de mon adolescence et c’est cela sans doute qui m’a touché. Car comme je le disais, Life is Strange n’est pas tant l’histoire de voyages dans le temps et de l’amitié de deux amies que celle de la fin d’un âge et du passage au suivant. Tout y fait référence, la saison tout d’abord avec l’automne dont les teintes sont vraiment bien rendues à l’écran, souvent avec des couchers et levers de soleil. On retrouve aussi une grande nostalgie, une évocation constante des souvenirs qui constitueraient un âge d’or durant lequel tout était parfait. Et cette crainte du futur, des décisions et de leur impact directement représentée par le pouvoir de Max de remonter dans le temps. En cela l’écriture du jeu est vraiment brillante.

life is strange

La chambre de Chloé, crédible dans le moindre détail et avec une ambiance unique!

Mais j’ai été surtout touché par la bande son du jeu. La musique a toujours été pour moi un puissant vecteur d’émotions et j’ai retrouvé ici certains de mes artistes favoris comme Syd Matters, Angus & Julia Stone, José Gonzalez, Foals, etc… Tout ces morceaux ainsi que les compositions originales contribuent à donner une atmosphère unique à ce jeu. Oui, j’ai été touché, parfois jusqu’à en avoir les larmes aux yeux notamment lors de certaines scènes/cliffhanger particulièrement éprouvants. D’ailleurs à ce propos je suis conscient d’avoir eu une expérience de jeu un peu différente de la plupart des joueurs ayant fait le titre. En effet Life is Strange a été pensé comme un jeu au format épisodique et donc avec de l’attente entre chacun des cinq épisodes. Il me semble qu’il aura fallu pas moins de huit ou neuf mois pour que l’aventure soit complète. Je m’étais refusé à faire le jeu à ce moment là car je préfère toujours m’immerger à fond dans une expérience vidéo ludique. J’ai tout de même respecté une règle : pas plus d’un épisode par jour ce qui explique que j’ai mis une semaine à terminer le jeu. J’ai ainsi pu vivre et profiter des cliffhangers de fin d’épisode sans pour autant connaitre la frustration de l’attente. Dans sa globalité le rythme de l’aventure est excellent (sauf peut-être l’épisode deux) d’autant plus que le joueur en a finalement une certaine maîtrise. On peut si on le souhaite (comme je l’ai fait) prendre le temps de tout explorer, examiner tous les objets et parler à tout le monde, ou au contraire se concentrer sur l’urgence adolescente et le désir à fleur de peau de Chloé et Max. Je pense sincèrement que l’aventure peut ainsi être réduite d’un bon tiers voir de moitié. On peut ainsi alterner entre des moments un peu plus contemplatifs ou bien choisir d’accélérer le rythme de l’aventure. Finalement c’est le joueur qui maîtrise son temps et j’ai trouvé ça extrêmement subtil et très bien pensé compte tenu de la thématique du titre.

J’étais particulièrement impatient de jouer à Life is Strange. J'ai du faire preuve de patience pour attendre la version boite pour deux raisons : l’avoir en physique sur mon étagère pour ma collection et surtout je déteste attendre des semaines entre les épisodes de ces jeux narratifs, je préfère vivre l’aventure d’une traite pour profiter pleinement de l’histoire et être parfaitement impliqué émotionnellement. J’ai réussi à tenir bon, à ne jamais être spoilé et c’est plein d’attentes que je me suis lancé dans cette aventure. Life is Strange est le second jeu du studio français Dontnod qui nous avait proposé…

Vue d'ensemble des tests

Direction Artistique
Bande Son
Scénario

un bijoux!

Résumé : Life is Strange est un grand jeu, un très grand jeu. Si j’y avais joué en 2015 il aurait sans aucun doute possible fait partie de mes GOTY aux côtés de The Witcher 3 et Bloodborne ce qui n’est pas rien. J’ai été envouté par le jeu, son ambiance, son écriture, sa musique, ses couleurs. Je crois que je vais rêver de Blackwell et d’Arcadia Bay pendant quelques temps encore. Life is Strange n’est pas qu’un jeu, c’est un univers cohérent aux dilemmes poignants. Dontnod en a fait un jeu vidéo et nous donne la preuve que ce média est à la hauteurs de ses grand frères. Car oui, Life is Strange aurait largement pu être un grand film ou un excellent livre.

User Rating: 4.78 ( 2 votes)
93

10 commentaires

  1. J’hésite énormément au sujet de ce jeu. Autant sur le papier il me fait envie (le voyage dans le temps, ça me fait pareil que pour toi, je trouve que c’est un terreau de création formidable), autant j’ai peur de m’ennuyer un peu à la longue.
    Je sais que l’intégrale est disponible pour pas trop cher maintenant alors peut-être me laisserai-je tenter un de ces 4. Enfin pour le moment je le mets dans ma liste « A faire peut-être quand tu auras déjà fini ce que tu as à finir ». :3

    Ton article est plaisant à parcourir en tous cas, on sent que tu as bien pris ton pied comme il faut, c’est réjouissant. :D

    • L’avantage du jeu c’est qu’il ne tire pas trop en longueur, j’ai du y jouer 10-15h grand max et j’ai vraiment pris mon temps à tout lire tout fouiller. Je ne pense pas que tu te lasse. Il y a en tout cas de très bonnes idées de narration et certains cliffhanger vraiment très prenant. Tu l’as compris, je te le recommande très très vivement, mais termine d’abord tes jeux en attente ;)

  2. Un avis divergent de la plupart des joueurs! Très intéressant! Je ne reviendrai pas sur la BO dont j ai fait un article tellement elle est, pour le coup, exceptionnelle!
    Ceci dit, j’ai été très très emballé par Life Is Strange dès les premières secondes de la démo qui fait instabuy toute la saison dans la foulée. J’ai vraiment adoré l’univers et la direction artistique un peu neutre, d’ailleurs le choix de ces graphismes a été expliqué pour faciliter l’identification.
    Mais et c’est un gros MAIS ! J’ai trouvé que le se soufflé est redescendu aussi vite qu’il est monté malgré un scénario original et plutôt bien mené au final… L’épisode trois (et le début du quatre), même s’il fait allusion aux réalités parallèles, au final cette cession n’aboutit à rien et tout redevient normal… Je trouve ça dommage. Et quant à l’épisode 5 je l’ai trouvé très très long pour arriver à une fin un peu faiblarde. Voilà tout :)

    Sinon, super article très bien écrit comme d’hab. Et si t es fan de cette thématique et de manga, je te conseille cet animé : Noein – mô hitori no kimi he (24 épisodes). Sur la physique quantique et les univers parallèles avec une DA de malade ;)

    • Je ne sais pas si mon avis est divergent de la plupart des joueurs, j’en ai entendu beaucoup de bien autour de moi mais je pense en effet que c’est typiquement le genre de jeu qui divise, on aime ou on déteste. L’univers et la DA (OST comprise) sont vraiment incroyable.
      C’est peut-être parceque j’ai tout enchainé que j’ai trouvé la fin assez puissante finalement mais je comprend ton retour sur l’épisode 3 et 4. Pour ma part je les ai adoré car ça apportait vraiment ce que j’attendais en terme de narration par rapport aux voyages dans le temps <3
      En tout cas merci du conseil pour le manga, je vais me pencher dessus ;)

  3. Ah cet article me fait très plaisir ! Et me donne envie de rejouer à cette petite merveille ! Je ne l’ai peut-être pas assez dit (sans déconner ?!) mais j’adore ce jeu, il m’a touché autant que toi et je ne pouvais PAS ne PAS te laisser de commentaire ! :)

    Je suis contente de constater que tu partages mon avis sur à peu près tout ce qui concerne le jeu. Le scénario, la B.O, les personnages, l’histoire… Franchement, je partage complètement ton point de vue et je suis contente que tu l’aies apprécié autant que moi ! Comme toi j’ai fait tous les épisodes « d’un coup », excepté le dernier épisode (que j’ai dû attendre une petite semaine je crois, ou quelque chose comme ça donc, au final, ça va). J’ai ressenti les mêmes émotions que toi quant à l’ambiance, les artistes de la B.O et les personnages. Je ne me permets pas de m’épancher sur la technique graphique puisque je m’y connais pas assez dans ce domaine… Tout ce que je peux dire, c’est que j’adore ces jeux qui ont un petit côté « bande dessinée » (bah ouais, ce type de dessin me fait penser à ça).

    Je ne sais pas si c’est parce que je suis une fille, mais je me suis sentie très très très proche de Maxine et j’ai retrouvé en Chloé une amie que j’ai connue il y a bien longtemps. C’est donc tout naturellement que j’ai ressenti un attachement particulier et, surtout, que je n’avais aucune envie de les lâcher, même une fois le jeu terminé… En plus LE sujet qui me touche aussi, la photographie. L’ambiance dans le lycée, les cours de photo, l’exposition et le simple fait de pouvoir prendre des clichés avec le Polaroïd… Ca m’a permis de vivre un peu mon rêve raté ! ^^

    Contrairement à toi, je n’ai jamais accroché plus que ça à la thématique du voyage dans le temps ni à celle de « l’effet papillon » mais je dois dire que ce jeu m’a beaucoup fait cogité là-dessus justement ! Peut-être parce que, comme toi, je l’ai fait juste après Until Dawn qui se joue aussi sur les choix et les conséquences… Enfin, quand j’ai eu fini le jeu, j’ai recherché des infos sur ce phénomène sur internet et je me suis découvert un tout nouvel intérêt !

    Bref, tout ça c’est personnel bien sûr et je vais pas plus raconter ma « life » mais de voir que, finalement, tu as ressenti un peu les mêmes choses, c’est très cool ! En clair, je pense que ce jeu peut toucher tout le monde pour telle ou telle raison (le scénario, la musique, la photographie, les voyages dans le temps…). J’aurais aimé voir ça en streaming mais c’est vrai que, pour être honnête, je n’aurais pas aimé le streamer moi-même donc, je ne jette pas la pierre, Pierre ! :p

    Et tu vois, quand tu joues à des bons jeux, ça m’intéresse ! (Fallait bien troller un peu.) :D

    • Merci beaucoup pour ce commentaire! Tu n’en laisse pas souvent mais quand ça arrive c’est du très haut niveau ;)
      Effectivement on retrouve un côté bande dessiné dans les graphisme (un mélange de pâte à modeler et de pastel je trouve). Mais oui l’écriture, l’ambiance, la musique sont vraiment excellentes!!! Je pense qu’il y a un côté affectif important qui se crée avec ce jeu. Bon, je suis pas une fille mais ce duo, cette amitié quasi indestructible je l’ai trouvé belle tout simplement et ça m’a touché, tout comme la thématique de la photo.
      Pour les voyages dans le temps il faut absolument que tu regardes Donnie Darko si ce n’est pas déjà fait. Casting de fou, Ost excellente là aussi, ça te retourne le cerveau <3
      Et je crois que j’ai bien fait de ne pas le streamer, au moins j’ai pu en profiter au maximum et pour ce jeu c’était vraiment très important je crois!

  4. Tant de chose à dire dessus. Je te rejoins entièrement sur le ressenti très personnel que l’on peut avoir. Une musique qui parle au coeur, comme une mélopée mélancolique qui soutient cette histoire particulière, et cette magnifique relation ( à nous d’en choisir le chemin ). Le doublage en lui même est parfait oui, les émotions sont plus que palpables.

    Et mon Dieu cette réalité alternative si frustrante ou l’on se sent terriblement impuissant, devant accepter une certaine fatalité. Et cette scène anodine en apparence mais superbement photographique de la piscine, de nuit. Cette chambre aussi effectivement, hallucinante de détails fidèles, j’y suis resté quelques loooooooongues minutes (pour la zik déjà :D) ! Ça ce n’est pas du remplissage à vide, tout a son importance, l’immersion c’est bien la clé pour profiter de ce titre.

    Si la magie n’opère pas, on peut descendre progressivement de ce trip.

    Des choix de constructions sur la fin qui m’ont emballés, comme Max on ne sait plus ou donner de la tête et ou tout cela va nous conduire.

    Pour le dénouement de l’affaire de l’adolescente, j’avoue avoir été surpris sur le coup, même si d’autres ont plus vite pigé, pour moi jusqu’au bout j’étais dedans ^^ !

    Très réticent au genre, Dontnod m’a fait une jolie surprise, et si l’envie leur prend de refaire un truc comme ça qu’ils ne se retiennent pas :D ! Je pense même que je pourrais recommencer le jeu (avec les fameux commentaires apposés dessus depuis peu).

    JE VEUX UNE ADAPTATION ! Format série avec un truc de ouf ou les téléspectateurs pourraient choisir avec une appli d’orienter les choix de Max.

    (J’ai déjà un copyright dessus, je vais à Hollywood de ce pas :D )

    PS: si t’as des conseils en film indé à voir je prends ^^ !
    PS 2: Interview des deux voix de Max Et Chloé
    ==> http://www.hardcoregamer.com/2015/09/12/hannah-telle-involvement-in-life-is-strange-is-the-greatest-honor-2/166374/
    ==>http://femhype.com/2015/10/27/hella-talk-an-interview-with-ashly-burch-on-chloe-price-queerness-life-is-strange/

    • Je n’ai pas grand chose à rajouter à ton commentaire et je suis très content que l’on se rejoigne sur ce jeu. Effectivement les détails sont important dans le jeu et tout à un sens, l’univers est ultra cohérent et c’est aussi une part très importante de la réussite. Je crois que Dontnod est sur un un jeu qui s’appelle Vanmpyr je crois en ce moment mais je ne me suis pas renseigné dessus.
      L’idée de l’adaptation est bonne mais j’ai un peu peur que ça casse le truc et puis je veux pas que Chloé Price soit abimée (c’est pour moi la véritable héroïne du jeu ;) )
      Merci beaucoup pour les liens, je vais aller voir ça tout de suite! Pour les films indés américains j’essai de refaire le point et je te donne mes favoris. Mais regarde absolument Donnie Darko si ce n’est pas encore fait!

      • C’est déjà fait pour Donnie, mais pas encore en VO il me semble, faute à réparer donc :D ! On est d’accord évidemment ce serait dommage de casser ce si beau cadre.

        Chloé Price, quand parfois on râle sur la distribution des rôles dans le JV, faut reconnaître que là c’est une magnifique réussite.

        J’avoue avoir été surpris également de la solidité globale dans l’écriture des persos disons secondaires voire plus discrets, tout ce campus vit, chacun trimballe son histoire. Il n’y a pas de laissés pour compte ou de bouche trou histoire de remplir un passage. Pas de révolution par contre, on a toujours les archétypes du bon teen movie, mais sans lourdeur.

        Pour finir, ce côté mélancolique d’une adolescence qui passe, je l’ai retrouvé récemment dans Emily is away, qui ne paie pourtant pas de mine mais terriblement efficace pour foutre le cafard en deux trois clics :D.

  5. (si tu pouvais effacer le précédent commentaire, je me suis loupé dans les identifiants ^^’)
    Et bien, voilà seulement que je lis ton article mais ça valait le coup d’attendre et de savourer :D

    Comme tu le sais je ne partage pas ton ressenti mais je suis toujours ravi de lire l’avis d’un joueur passionné, quel que soit le jeu. Je suppose que la différence première est le point que toi tu as le plus apprécié : l’ambiance.

    Pour ma part je ne suis jamais entré dedans, du moins passée la découverte de l’épisode 1. J’ai trouvé tout très long, pâteux, et j’ai regretté que les cliffhangers de fins d’épisodes soient constamment soufflés dans les débuts des épisodes suivants. Et comme l’indique Gab, le dernier bat des records de lourdeurs/répétitivités qui m’ont achevé :(

    Enfin, j’ai été content de te relire, merci et bravo pour cet article !