[Comics] Batman Sombre Reflet T1

[Comics] Batman Sombre Reflet T1

J’ai toujours été un grand fan de Batman que j’ai tout d’abord connu au travers des films de Burton, puis de la série animé de Bruce Tim qui a marqué mon enfance. Mais depuis quelques années je me suis mis à ce qui constitue la source des aventures du Chevalier Noir, les comics!

Batman Sombre Reflet nous propose une aventure qui se découpe dans ce tome en deux temps : Tout d’abord centrée sur Batman qui enquête sur une vente aux enchère assez particulière puisqu’elle propose des objets ayant appartenus aux Vilains de Gotham. C’est l’occasion ici d’introduire un nouvel adversaire, le Priseur. La suite du récit se concentre sur le commissaire Gordon, torturé par une enquête qu’il n’a jamais pu résoudre et le retour en ville de son fils psychopathe.

Sans rentrer dans les détails de l’histoire pour ne rien vous gâcher, j’ai été assez surpris par plusieurs éléments dans ce récit, notamment car je ne suis pas un grand connaisseur du Batverse et de toutes ses subtilités. Du coup, même si tout ce que le lecteur a besoin de savoir nous est expliqué au tout début de l’ouvrage, il est déroutant de constater que ce n’est pas Bruce Wayne sous le costume de Batman mais Dick Grayson, le 1er Robin! Tim Drake quand à lui incarne Red Robin – personnage que je ne connaissais que de nom – et je ne savais pas non plus que le commissaire Gordon avait un fils. J’ai donc été confronté à une myriade de changement et d’évolution dans l’univers de Batman et de Gotham et ce qui pouvait apparaitre comme un écueil au premier abord s’est vite transformé en une force permettant à ce récit de se hisser dans les indispensables des aventures de Batman.

Batman Sombre Reflet

En effet, Dick Grayson tout comme Gordon et Bullock se font souvent la même remarque : Gotham change en permanence, et de façon très rapide, à tel point qu’il leur ai souvent difficile de la reconnaître, et chacun nous étale ses «astuces» pour ne pas perdre pied dans cette ville qui tend à devenir de plus en plus sombre. Le lecteur que je suis a donc été frappé immédiatement par ce discours dans lequel je me suis reconnu. Oui, je ne reconnaissais plus Gotham et mes repères principaux avaient disparus, mais pourtant j’ai réussi à retrouver une certaine familiarité : Gordon est toujours fidèle au poste, Grayson fait un Batman convainquant bien que l’on sente que le costume soit peut-être encore un peu grand pour lui, et on accepte rapidement les évolutions apportées à cet univers.

Si dans ce tome 1 le lien scénaristique entre la partie accès sur Batman et celle centrée sur Gordon n’est pas évident, thématiquement cependant ce Sombre Reflet nous entraine dans les profondeurs de l’âme humaine! Gotham change, ses habitants aussi, et les gardiens de la loi et protecteurs de la ville semblent avoir du mal à accepter cet état de fait. Le priseur et sa vente aux enchère sont extrêmement malsains et m’ont mis réellement mal à l’aise! Le sommet du glauque a été atteint lorsque est mis en vente le pied de biche ayant été utilisé par le Joker pour tuer Jason Todd, le 2nd Robin! Le mal à l’état pur, voilà la thématique de ce Batman Sombre Reflet, qui le présente ici presque comme un état naturel de l’homme, faisant passer Batman et Gordon pour des anomalies! Le face à face entre le commissaire et son fils est d’ailleurs glaçant, tout comme les flashback sur l’enfance de Jim Jr que cela entraine. On ressent toute la peine de Gordon qui n’est jamais sur de parvenir à déceler le mal au fond de sa progéniture comme il peut le faire avec les autres criminels. Eprouvant, étouffant, assez glauque, cette aventure porte bien son titre de sombre reflet. Je ne peux pas me prononcer pour le moment sur la suite de l’histoire car je vais lire le 2nd et dernier tome cette semaine mais le tout a l’air particulièrement prometteur.

Batman Sombre Reflet

Au niveau visuel, la première partie dessinée par Jock et mise en couleur par David Baron m’a bien plus convaincu que celle illustrée par Francavilla qui semble plus brouillonne dans sa mise en couleur et j’ai le sentiment que la qualité des dessins et des planches n’est du coup pas mise suffisamment en valeur. Mais le tout reste tout de même plus que correct.

Je ne peux que vous recommander fortement ce Batman Sombre Reflet Tome 1. Prenant, intriguant, je n’ai qu’une envie lire sa suite que j’espère à la hauteur et dont j’attend un dénouement satisfaisant. On en reparle très bientôt.

Batman Sombre Reflet :

Collection  : DC classiques

Date de sortie : 24 février 2012

144 pages / 15 euros.

8 commentaires

  1. Un de mes premier tome quand j’ai commencer ma collection Batman , toujours pas acheter le t2 d’ailleurs, après c’est clairement le moins bon comics que jai dans ma collection de Batman

    • effectivement si je n’avais que le tome 1 je serai très frustré. Il faut vraiment avoir sa suite pour profiter de l’histoire, car le tome 1 est en soi une simple scène d’exposition

  2. L’univers des comics c’est justement quelques chose que je cherche à découvrir, et avec Batman de préférence. Mais j’aimerai commencé dans l’ordre, et au vu du début de l’article et des changements sur ce que la majorité des gens connaissent me conforte dans cette idée. Même si je doute pas que ça reste plaisant a lire comme évoqué ensuite dans l’article.

    • L’ordre est un peu compliqué, car des comics paru plus récemment que d’autre se passent avant. Un vrai casse tête. Je ne peux que te recomander de commencer par batman Année Un, et d’enchaine sur Un Long Halloween et Amère Victoire qui est la suite du précédent. Vraiment très bon et très facilement compréhensible ;)

  3. Pour tout comprendre au pourquoi du comment de Dick Grayson en Batman, il faut aller jeter un œil au run de Grant Morrison. ;)
    Quant au fils de Gordon, on apprend son existence dès « Year One » mais j’ignorais également qu’il existait avant de lire ledit récit l’année dernière…

    Sinon je rejoins l’ensemble de ton propos. « Sombre Reflet » a réellement une ambiance particulière, un truc qui fout mal à l’aise.

    • Grant morrisson est dans ma liste d’achat mais ma banquiere va me tuer si je craque dès maintenant! J’ai lu Year One et effectivement le fils de Gordon est présent mais je ne pensais pas que cet arc était pris en compte par la suite. Je pensais que c’était plus les début de Batman de façon isolée. J’ai quelques bases avec les comics que j’ai à savoir Year One, un long halloween et amère victoire, the dark knight returns, un deuil dans la famille. Et j’ai knightfall tome 1 à lire aussi

      • Je vois, tu as surtout des anciens tomes contrairement à moi qui ai début avec les plus récents (Cour/Nuit des Hiboux, Batman & Robin…) qui s’inscrivent dans un autre « univers » que ceux que tu cites.
        Enfin la timeline de Batman et de DC en général est devenue assez complexe, sinon complètement caduque. Il y a des liens qui se font et se défont, c’est assez agaçant…

Laisser un commentaire