Batman Arkham Knight – La chute du Chevalier Noir?

Batman Arkham Knight – La chute du Chevalier Noir?

Enfin! Plus de six mois après sa sortie j’ai enfin eu l’occasion de jouer et de terminer le dernier volet des aventures du Chevalier Noir. Point final de la trilogie de Rocksteady (on ne comptera pas Arkham Origins ni l’opus sur Vita), j’attendais ce jeu impatiemment. Entre des trailers qui enflammaient mes rétines et l’apparition de la Batmobile, tout semblait réuni pour me faire vivre la plus grande aventure de Batman et vous savez à quel point je suis fan de ce personnage!

Attention, même si habituellement je fais attention lorsque j’écris mes avis/test, le prochain paragraphe spoile la fin de Arkham City. Mais vous pouvez lire la suite du test sans crainte ;)

Le Joker est mort, la criminalité baisse de façon spectaculaire à Gotham et on peut se demander si  Batman a toujours une raison d’être. C’était sans compter sur l’Epouvantail, grand méchant de cette aventure qui se voit ici secondé par le très mystérieux Arkham Knight qui semble vouer une haine étrange à Batman, d’autant plus étrange que ce dernier n’a aucune idée de l’identité de ce nouveau méchant. Connaissant particulièrement bien les failles de notre bon vieux Bruce Wayne, ce duo de Vilains va lui faire connaitre sa plus longue nuit au cours de laquelle vont se succéder les épreuves toutes plus difficiles les unes que les autres.

Si je dois bien reconnaitre une immense qualité au dernier né de Rocksteady c’est son écriture et les risques pris avec le Batverse. Comme tout bon fan qui se respecte j’ai tendance à être parfois tatillon lorsque l’on touche à un univers que j’apprécie énormément mais je dois avouer que j’ai été séduit par la réécriture de cet univers dans ce cas présent. Le scénario est clairement écrit par des fans pour des fans et il est agréable lorsque l’on est connaisseur de détecter toutes les références aux diverses aventures parues en comics de Batou. Le tour de force ici est de rendre ces références accessibles à tous, proposant ainsi une aventure qui reste finalement assez agréable à parcourir. Mais comme la face rayée de la pièce de Double Face, cette qualité dans le scénario entraine automatiquement un défaut très important : le manque de surprises. En effet si vous connaissez bien les aventures de Batman, les plus gros twist de l’aventure tomberont un peu à plat. J’avais pour ma part deviné qui était véritablement le Arkham Knight des heures avant la révélation et dès le début du jeu je n’avais que deux hypothèses quand à son identité… Pour la surprise on repassera.

Par contre pour le côté immersion et l’effet « je suis Batman », on est servi. Gotham City n’a jamais été aussi belle! La distance d’affichage est juste incroyable, la ville est immense, les éclairages se reflètent dans la moindre flaque d’eau et jamais la ville natale du Chevalier Noir n’aura paru à la fois si glauque et si attirante. La parcourir est un véritable régal, d’autant plus qu’elle à pris de la hauteur depuis les deux précédents jeux. On se retrouve en effet avec de nombreux bâtiments et ponts très très hauts ce qui donne un sentiment plus que jouissif quand on plane, que l’on fait des piqués vers le sol à n’en plus finir et que l’on se propulse avec le grappin.batman arkham knight

Mais cette nouvelle dimension et ce nouvel agencement de Gotham n’a qu’un seul but : accueillir la Batmobile. C’est LA nouveauté de cet épisode. Très présente, parfois trop, je dois quand même reconnaitre que j’ai pris un sacré pied à la conduire. Très arcade, avec un feeling très proche des Need for Speed (renforcé par l’utilisation de la nitro), on sent toute la puissance de ce bolide avec cet écran qui vibre, ce bruit de moteur extrêmement viscéral et les bâtiments et éléments de décors qui volent en éclats au moindre choc avec le tank de Batman. Car oui, en plus d’être une super voiture, la batmobile est ici un véritable char d’assaut qui va devoir faire face à plus de 500 tanks adverses tout au long du jeu. Et c’est là que l’on frise le ridicule, voir l’overdose. Conduire la batmobile c’est cool, tirer des missiles à tout va pendant de longues minutes en esquivant les tirs adverses ça l’est beaucoup moins! Surtout que ces phases se répètent de façon identique tout au long du jeu jusqu’au final où l’on se retrouve avec un nombre d’adversaire qui n’a absolument aucun sens face à la Batmobile…C’est dommage car ce véhicule apportait des éléments de gameplay assez sympa et nouveaux de prime abord mais trop vite éclipsés par la répétitivité des phases de jeu.

batman arkham knight

Et quand on parle de répétitions….Finalement le plus gros défaut du jeu c’est son manque total de prise de risque. On joue exactement au même jeu que Arkham City et Arkham Origins. Oui, les combats sont légèrement arrangés, mais 95% du gameplay et de l’approche du jeu reste identique avec même des régression par moment (je pense ici aux phases prédateurs où l’on infiltrait les ennemis. Elles sont beaucoup moins inspirés dans ce jeu que dans les précédents, le level design étant vraiment sans saveur durant ces moments là). Alors oui, nous avons affaire aux meilleurs jeux de super héros depuis longtemps mais en même temps Arkham Asylum est sorti en 2009 et en 6 ans la recette n’a presque pas bougé. C’est dommage car je pense qu’il y avait des choses vraiment intéressantes à faire notamment en proposant peut-être de véritables phase d’enquête dans ce monde ouvert. On incarne bien le plus grand détective du monde non?

batman arkham knight

Nigma est toujours là mais avec 243 enigmes!

Enfin j’ai un dernier grief envers la construction du jeu et elle concerne la façon de terminer le jeu (promis, je ne spoil pas ici!) : en terminant la mission principal vous ne terminez pas le jeu, il vous reste les quêtes annexes à faire. Or il faut absolument en faire 80% pour voir la fausse fin du jeu et 100% pour voir la vraie fin. Si d’habitude j’aime compléter mes jeux, je déteste par contre que l’on me force la main de cette façon, d’autant plus que les quêtes annexes sont beaucoup moins inspirées dans ce Batman Arkham Knight que dans City. A part celle mettant en scène Double Face et ManBat, les autres sont une succession sans fin de destruction de postes de garde (avec batman) et de tanks (avec la batmobile). Ca prend des heures, on se lasse et ça n’apporte rien à l’histoire. Vraiment dommage.

Enfin! Plus de six mois après sa sortie j’ai enfin eu l’occasion de jouer et de terminer le dernier volet des aventures du Chevalier Noir. Point final de la trilogie de Rocksteady (on ne comptera pas Arkham Origins ni l’opus sur Vita), j’attendais ce jeu impatiemment. Entre des trailers qui enflammaient mes rétines et l’apparition de la Batmobile, tout semblait réuni pour me faire vivre la plus grande aventure de Batman et vous savez à quel point je suis fan de ce personnage! Attention, même si habituellement je fais attention lorsque j’écris mes avis/test, le prochain paragraphe spoile la fin…

Vue d'ensemble des tests

Graphismes
Direction Artistique
Gameplay
Innovation

Pas mal

Résumé : Pour résumer je suis assez partagé sur ce Batman Arkham Knight. Il reste un très bon jeu, sans doute l’un des meilleurs jeux de super héros qui n’ai jamais existé. La technique est impressionnante, l’ambiance extrêmement réussie et le gameplay solide. Mais son manque d’innovation et cette impression de jouer au même jeux depuis City et Origins laisse quand même un goût un peu amer en bouche. Heureusement que Rocksteady à décidé de conclure sa trilogie avec cet opus.

User Rating: 3.4 ( 1 votes)
66

2 commentaires

  1. Eh bien je dois dire que nos avis concordent sur la majorité des choses que tu dis ici. On est d’accord notamment sur la répétitivité assez incroyable du jeu et sur la façon dont la Batmobile – pourtant intéressante au premier coup d’œil – perd complètement en saveur quand on voit ce qu’on doit faire avec.

    Du coup, ouais c’est un bon jeu mais il ne surpasse pas les précédents et c’est bien dommage.

    • C’est exactement ça, bien mais pas top. Et c’est dommage. Je crois que Rocksteady était finalement déjà allée au bout de leur formule et ils l’ont un peu alourdi par moments. Ca reste sympa mais je ne suis pas sur de m’en souvenir dans quelques temps.