[Avis] Concert The Rolling Stones-Shine a Light

[Avis] Concert The Rolling Stones-Shine a Light

Comme je vous l’avais dit, je continue les articles sur The Rolling Stones. Après mon avis sur l’autobiographie de Keith Richards, voici l’un de leur meilleurs concert, Shine a Light.

Shine a light rolling stones

Sorti en 2008, Shine a Light est un concert des Rolling Stones filmé par Martin Scorsese au Beacon Theater à New York. Appliquant les techniques, les moyens du cinéma ainsi que ses compétences et connaissances de réalisateur, il nous livre le meilleur concert jamais filmé des Rolling Stones. En effet le groupe est ici à sa quintessence, et le temps semble littéralement n’avoir aucune prise sur Jagger, Richards, Watts et Wood, ainsi que sur leurs partenaires de toujours ou presque qui sont présent avec eux sur scène et que les initiés reconnaitront immédiatement (Bobby Keys au saxophone, qui a fait parti du groupe de 1969 à 1973 puis qui a réintégré le groupe en 1982, et Darryl Jones à la basse qui à remplacé Bill Wyman en 1993). L’énergie qu’ils dégagent sur scène est impressionnante, et jamais un groupe n’aura été filmé si près pendant un live. Toutes leurs mimiques sont visibles, ainsi que la communication entre eux, passant par de petits gestes souvent insignifiants et des regards emplis de complicité (ou parfois de reproches), échappant la plupart du temps au grand public mais lourd de sens pour les musiciens! On se retrouve littéralement au coeur du groupe, pour 2h d’un concert fabuleux, entrecoupé d’images d’archives particulièrement bien choisies et renvoyant aux moments les plus marquants de la carrière du groupe. Keith Richards, égal à lui même, est particulièrement jovial ici, et comme on peut le lire dans son autobiographie, on sent bien que la scène est l’endroit pour lequel il est fait, assurant le show au côté de Mick Jagger, donnant même de la voix sur certains morceaux. La version de Far Away Eyes est juste sublime d’ailleurs, tout comme You got the silver, interprétée de façon magistrale!

Champagne & reefer donne lieu, avec la participation de Buddy Guy, à un trio de guitare assez incroyable, entre monstres sacrés de la musique Blues/Rock de ces 50 dernières années. Le passage où Keith Richards lui offre sa guitare à la fin du morceau est d’ailleurs particulièrement émouvant quand on connait leur passif et l’influence qu’il a eu sur son jeu.

shine a light buddy guy richards rolling stones

Je ne peux que vous recommander vivement de profiter de superbe concert qui se déroule  en plus dans un petit théâtre et non pas dans les stades démesurés dans lesquels les Rolling Stones ont pris l’habitude de jouer, et cela a son importance. En effet cela permet au groupe de concentrer son énergie et donc pour nous spectateur d’en être au plus près et d’en profiter au mieux. D’autre part voici ce que Richards écrit quand aux différentes salles dans lesquelles leur musique est à même de mieux s’épanouir :

«Le plus gros problème avec les stades géants, les décors gigantesques, les concerts en plein air, c’est le son. Comment transformer un stade en boîte de nuit? La salle de rock’n’roll idéale, c’est un très grand garage, tout en brique, avec un bar au fond. Il n’y a pas d’endroit conçu pour ce genre de musique en particulier, nulle part au monde. Tu dois te caser dans des espaces qui ont été construits pour d’autres fonctions. Ce qu’on préfère, bien sur, c’est un environnement gérable. Certains théatres comme l’Astoria, de bonnes salles de sanse comme le Roseland à New York ou le Paradiso d’Amsterdam, ou encore cette excellente boîte de blues et jazz à Chicago, le Checkerboard… Il y a une taille et un volume qui conviennent bien à notre musique. Quand on joue en plein air dans l’un de ces stades immenses, on ne sait jamais vraiment si on ne va pas avoir une mauvaise surprise.»

Je peux vous le garantir, le Beacon Theater fait partie des salles permettant aux Rolling Stones d’avoir un son exceptionnel. Cela est renforcé par la façon dont le son des instrument à été enregistré puis monté : si la caméra est sur Keith Richards et sa guitare, on l’entendra bien davantage sur certains passages clefs dans les morceaux que les autres musicien, si elle est sur Jagger, le mix sera bien plus homogène, mais dans tout les cas on entend toujours tout le monde, ce qui est remarquable.

Foncez, prenez le en Blu Ray, afin d’en profiter dans les meilleures conditions possibles, prenez vous cette baffe d’énergie en pleine tête, et montez le son à fond!!!

Comme je vous l’avais dit, je continue les articles sur The Rolling Stones. Après mon avis sur l’autobiographie de Keith Richards, voici l’un de leur meilleurs concert, Shine a Light. Sorti en 2008, Shine a Light est un concert des Rolling Stones filmé par Martin Scorsese au Beacon Theater à New York. Appliquant les techniques, les moyens du cinéma ainsi que ses compétences et connaissances de réalisateur, il nous livre le meilleur concert jamais filmé des Rolling Stones. En effet le groupe est ici à sa quintessence, et le temps semble littéralement n’avoir aucune prise sur Jagger, Richards, Watts et…

Vue d'ensemble des tests

Choix des morceaux
Qualité de l'image/Mise en scène
Qualité du son/musique

Indispensable

Résumé : L'un des meilleurs concert de ces 50 dernière année! Foncez, prenez le en Blu Ray, afin d’en profiter dans les meilleures conditions possibles, prenez vous cette baffe d’énergie en pleine tête, et montez le son à fond!!!

User Rating: Be the first one !
93

Laisser un commentaire